fbpx
Atelier Paolo :interview créateur français

Portrait Créateur : Atelier Paolo, Designer Textile 

 

Bonjour tout le monde, je suis contente aujourd’hui de vous présenter un nouveau créateur français. Cette semaine, il s’agit de Guillaume qui se cache derrière l’atelier Paolo. Designer textile qui réalise de magnifiques tapis à la main dans son atelier à Toulouse. Guillaume nous partage à travers notre discussion, sa passion pour l’entreprenariat, la technique du tufting qu’il réalise pour ses tapis et tentures, mais aussi nous parle d’écologie, de comment la crise sanitaire et économique a impacté son entreprise ou encore les actualités et ses rêves futurs. Bonne lecture !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peux-tu te présenter, nous dire ce que tu fais ?

Je suis Guillaume Neves, j’ai 30 ans, je suis designer textile et je vis à Toulouse. Paolo c’est tout frais, j’ai commencé en Décembre 2019. Auparavant je travaillais dans la mode et le marketing sur Paris.
 

Qu’est-ce qui t’as donné envie d’ouvrir ta propre entreprise?  

Paolo n’est pas ma première expérience entrepreneuriale. J’ai eu la chance d’ouvrir ma propre pâtisserie il y a 9 ans, après m’être fait connaître avec un blog de pâtisserie ( qui n’existe plus. J’ai raccroché le fouet !). C’était une expérience formidable, très enrichissante, mais aussi très sport. Après plusieurs années dans le salariat j’ai décidé de me relancer, car cela me manquait. Avoir mon rythme, pouvoir réagir rapidement, et travailler seul me plait beaucoup.
 
 

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste le tufting, la technique que tu utilises pour réaliser tes tapis ? Quelle est la différence avec le punch needle ? Et comment as-tu découvert cette technique ?  

Le tufting est une technique artisanale pour la fabrication de tapis touffetés. A l’aide d’une machine ( pistolet à tufter), on insère à grande vitesse de la laine sur une toile tendue, et on commence à faire des lignes. Le procédé de touffetage (le mot français de tufting) est visible de l’autre côté de la toile. C’est une technique difficile à maîtriser mais assez satisfaisante. C’est une sorte de punch needle à grande vitesse, pour de plus gros formats. Le punch needle permet au contraire de faire des détails plus précis, ce que la machine ne fait pas. J’ai découvert cette technique sur Internet, c’est assez démocratisé aux USA et en Inde.

 

Interview Guillaume Neves, designer textile et créateur de tentures et tapis français

 

 

Dessines-tu tes propres motifs ? Qu’est ce qui t’inspire ? 

Je dessine tous mes motifs. Je m’intéresse beaucoup aux symboles. A ce que peut représenter des symboles forts, comme l’œil, le soleil, la lune. J’aime apporter de la poésie dans mes créations tout en laissant matière à interprétation.

 

Que fais-tu pour minimiser ton impact sur l’environnement au sein de ton atelier ? 

Toutes les laines que j’utilise sont des chutes d’industries textiles. Je leur achète leur chute qu’ils ne peuvent utiliser car ce sont des quantités trop peu intéressantes pour eux. Cela me permet de limiter l’impact sur l’environnement et de proposer des pièces uniques.
 
 

2020 a été une année difficile. La crise économique et sanitaire a-t-elle impacté ton entreprise et ta façon de travailler ?  

Cela a été une année très compliquée. Le début d’année était le début de mon activité. Le premier confinement a été rude, je ne pouvais ni produire ni vendre. À la fin du confinement je me suis remonté les manches et j’ai travaillé de manière intense pour rattraper le retard accumulé. Le deuxième confinement est bien mieux maîtrisé. J’ai tout anticipé et suis prêt pour les fêtes de fin d’année. Le fait de vendre sur mon site internet m’impacte bien moins qu’à mon lancement.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle est ta plus grande fierté jusqu’à présent ?

Pouvoir vivre de ma passion. J’ai cette chance et j’en suis très fier. C’est un travail quotidien, et je ne pourrai retourner dans le salariat pour rien au monde.
 
 

Sur quoi travailles-tu en ce moment, quelles sont les actualités de ta boutique ?

J’ai toujours mille idées par jour, je prépare en ce moment de nouvelles tentures encadrées, avec l’aide d’un atelier de fabrication de cadres à 100km de Toulouse (dans l’idée de travailler de manière locale). Elles sortiront pour les cadeaux de Noël. 

 

Enfin, quels sont tes rêves et ambitions pour ton entreprise?

J’aimerai beaucoup que Paolo se développe et devienne un atelier de design responsable, et j’adorerai donner des cours de tufting lors d’ateliers. Ça reste dans un coin de ma tête !

 
Vous pouvez retrouver Guillaume sur son instagram ou sa boutique 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.