fbpx
Interview Citron Chantilly

Interview : Citron Chantilly

Vêtements éthiques et responsables 🌈

 

Bonjour, je suis ravie de vous retrouver pour une nouvelle interview de créateur ! Cette semaine, nous partons découvrir la marque Citron Chantilly, une belle marque de vêtements enfants durables et responsables. L’éthique est au cœur de tout son processus de création : Ainsi, en plus d’utiliser des tissus biologique, Raquel sa créatrice, travaille avec un atelier de réinsertion sociale. Avec Raquel, nous avons parlé de son parcours, couture, de son processus créatif, du choix des tissus et de la fabrication des vêtements en France, des valeurs de Citron Chantilly… Je vous laisse découvrir l’interview et vous souhaite une agréable lecture !

 

 

 

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots

Je m’appelle Raquel, je suis espagnole, mariée et maman de deux garçons, Gabriel et Maël. J’habite à Nantes et je suis la créatrice de Citron Chantilly, une marque de vêtements pour enfant de 0-6 ans d’inspiration espagnole. Une marque différente, car écologique, engagée et solidaire. 

 

As-tu toujours été créative, comment as-tu appris à coudre et à fabriquer des patrons ? 

J’ai toujours adoré la mode et dessiner depuis toute petite. J’ai laissé de côté cette voie pour suivre un parcours plus classique (je suis ingénieur et j’ai travaillé 10 ans en tant que Chef de Projet dans les télécommunications).

C’est en devenant maman que je me suis rapprochée de mon ancienne passion. J’ai décidé de changer de voie professionnelle et j’ai appris à coudre à l’âge de 35 ans grâce à des cours amateur. J’ai ensuite suivi une formation intensive de stylisme, modélisme et patronage qui m’a permis de me lancer dans mon rêve de créer Citron Chantilly ! 

 

 

 

Te souviens-tu de la première chose que tu as cousue ?

Oui ! J’ai cousu une salopette pour mon enfant de 9 mois. Je ne trouvais pas mon bonheur dans les magasins de vêtements, je me suis donc lancée dans la conception et la création. J’étais ravie de sélectionner le tissu, les boutons et de voir comment le projet prenait forme.

 

Travailles-tu seule ou en équipe ?

Je travaille seule, car j’aime cette liberté. Mais je suis aussi bien entourée : premièrement par mon mari qui est mon premier soutien. Mais aussi par ma graphiste, mon atelier, mes fournisseurs et même un coach qui m’aide sur la partie digitale et stratégique. Je discute souvent aussi avec d’autres collègues créatrices avec lesquelles on partage notre quotidien ainsi que des tuyaux !
 

 

 

 

Comment commences-tu une pièce ? Comment choisis-tu les matières, les tissus de tes futures créations ? 

Je commence par imaginer cette pièce, puis-je la dessine sous tous ces angles.  Je puise mon inspiration dans mes souvenirs d’enfance et dans la mode actuelle en Espagne. Je suis aussi influencée par les formes et les couleurs de la nature : les fleurs, les fruits… J’aime quand une tenue est harmonieuse, qu’elle s’inscrive dans une beauté simple.

Je m’engage également à ce que mes tissus répondent à des critères bien précis : 100% naturels (lin, coton, laine principalement), certifiés GOTS ou Oeko-Tex. Ensuite ils doivent être gais, doux, élégants, …

Je me projette beaucoup pour que les garçons aient du choix tant dans les modèles que dans les couleurs. Je n’oublie pas les filles, qui sont mises en valeur avec mes créations tout en restant libres et sobres.  Et surtout, je demande aux parents, car c’est eux qui savent ce qui est le mieux pour leurs enfants !

 

Peux-tu nous parler de ton processus créatif ? Comment naissent les vêtements dans les ateliers ?

Une fois que je suis sûre du modèle à réaliser, je commence à créer le patron à partir de mes bases du patronage. 

Je fais ensuite une “toile” (le patron qui prend vie dans un tissu en coton) et je fais essayer à mes mannequins préférés : mes enfants. Puis je corrige le patron si besoin, refais l’essayage, et ainsi de suite.

Une fois que le patron de cette taille est validé, je vais le refaire dans une taille très éloignée du premier patron. Je refais à nouveau toutes les étapes. Quand cette taille est aussi validée, je fais une pièce dans un tissu de la collection et je décline le patron dans toutes les tailles.

Enfin, je transmets à l’atelier le patron ainsi que la méthode pour réaliser le modèle. Ils réalisent un prototype de leur côté que je valide avant de passer à la production finale.

 

 

La plupart des vêtements pour enfants sont fabriqués à l’autre bout du monde dans des conditions inhumaines. Etait-ce une volonté pour toi, dès le départ, de fabriquer les vêtements de Citron Chantilly dans un atelier de réinsertion social en France ?

 

Oui, ça ne pouvait pas être autrement. Lors de la création, je voulais que Citron Chantilly soit une marque engagée. Citron Chantilly ne pouvait exister qu’à travers une démarche éco-responsable. La confection devait donc être faite soit en France, soit en Espagne, une de mes deux cultures.

Quand j’ai commencé cette aventure, je savais que tôt ou tard je devrais déléguer la confection à un atelier pour assurer les commandes dans un délai court.

L’opportunité de travailler avec un atelier de réinsertion sociale m’est venue simplement. C’est une vraie chance de savoir que mes créations prennent vie dans les mains de cet atelier. En effet, il aide les personnes en difficulté à se réinsérer dans la vie professionnelle tout en maintenant un savoir-faire artisanal.

 

 

 

 

 

Quelles sont les valeurs importantes que tu aimerais transmettre à travers Citron Chantilly ?

Principalement le soin de la famille, des enfants et de leurs proches. J’aimerais leur apporter de la douceur et de la joie à travers mes créations. Je souhaite également transmettre les valeurs de respect de la nature en proposant des tissus bio et en ayant une démarche zéro gaspillage.

 

Quel artisan ou artiste admires-tu et qui t’as le plus influencé par ton travail, de près ou de loin ?

Question difficile, il y en a tellement qui méritent d’être nommés ! Je suis très admirative de personnes qui ont fait des reconversions professionnelles incroyables ou qui ont eu un succès fulgurant en partant de très peuMais j’avais été particulièrement frappée, lors d’une de ces expositions à Paris, par le talent et l’histoire de Cristobal Balenciaga . Il s’agit d’un des plus grands stylistes espagnols du siècle dernier : ces pièces sont intemporelles et magiques.
 

Enfin, comment peut-on contribuer à la création de la nouvelle collection printemps-été, accéder à la campagne de financement participatif ?

Tout se passe sur Ulule, voici le lien: fr.ulule.com/citronchantilly .Vous avez jusqu’au 7 Avril 2021!
 
 
 
 
Vous pouvez retrouver Citron Chantilly sur instagram ou via sa campagne ulule 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *