fbpx
Frais de port unique de 3 euros 😘
Interview Marque Mymy Crapule

Interview : Mymy Crapule

Des compositions narratives multi-sensorielles

 

Bonjour tout le monde, cette semaine, nous partons à la rencontre de Mylène, créatrice de tableaux brodés, poétiques. À travers notre discussion, nous avons parlé de sa reconversion professionnelle, des débuts de son entreprise artisanale et de son succès immédiat, de sa méthode de travail, mais aussi de ses envies et projets pour 2021. Je vous laisse découvrir l’interview et vous souhaite une agréable lecture !

 

Interview entrepreneure, Mymy Crapule

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Moi, c’est Mymy, à peine 30 ans et déjà en pleine reconversion professionnelle (et ce avant la Covid:) )!

J’ai travaillé 6 ans dans une agence de design à Paris en tant que Directrice de Clientèle, j’étais donc dans la partie commerciale, mais toujours en relation avec notre studio graphique intégré.

Un job qui a fait naître en moi une vraie frustration créative, à force d’évoluer auprès des graphistes j’ai eu envie de dessiner, de m’essayer aux logiciels de créations, de voir ce que je valais ! 

J’arrivais plus tôt le matin et repartais plus tard le soir, la passion était née ! 

 

 

Comment as-tu débuté “mymycrapule”?

J’ai affiné mon coup de crayon, mais n’ayant pas eu de formation artistique je ne savais pas peindre, j’avais du mal à ajouter de la couleur, à ramener du volume et surtout à me différencier de ce qui existait déjà un peu partout.. C’est en faisant mon shopping que j’ai eu l’idée de broder sur du papier, je me suis dit pourquoi pas ! J’adore ce t-shirt brodés, où le fil vient ramener un petit twist fun et poétique.

C’est ainsi que j’ai débuté avec ce que j’appelle aujourd’hui mes « pelotes d’humeur » c’est-à-dire ces illustrations faites main, accessoirisées d’un élément simple et très narratif brodé comme le cœur rouge, l’éclair jaune, etc. 

J’ai eu de la chance, car mes premiers essais ont vite fonctionné alors que je n’avais jamais cousu ! Forte de ce premier succès, j’ai voulu tenter un autre design avec cette fois-ci les vases brodés ou « compositions narratives ». Mes collègues et ami(e)s ont adoré et m’ont poussé à déposer l’idée et à essayer de les vendre ! 

C’est de là qu’est née Mymycrapule 🙂 Ma petite microentreprise 100% artisanale !

 

Broderies de l'entreprise Mymy Crapule

 

D’ailleurs comment as-tu choisi le nom de ta boutique ?

Mymycrapule c’est l’association de mon surnom, je m’appelle Mylène, et du surnom que me donnait mon papa quand j’étais petite ; « crapule » a toujours été mon insulte préférée ! Je la vois comme quelque chose d’espiègle, enfantin, et joyeux finalement ! 

 

Nous sommes toutes deux illustratrices, est-ce ton métier principal ? d’où vient ta passion pour le dessin ?  

Ça l’est devenu oui ! J’ai quitté mon travail sur Paris pour faire une parenthèse créative et donner toutes ses chances à mon entreprise 🙂 Je ne sais pas encore si elle restera mon activité principale sur du long terme, mais pour le moment, c’est plutôt bien parti !

Au départ j’ai toujours aimé dessiner/créer, au collège je suivais mes cours d’art plastique très très au sérieux 🙂 Ma maman et mon grand-père dessinaient tous les deux beaucoup, je pense que ma passion vient de là !

 J’ai ainsi toujours eu plein de dessins accrochés chez moi, un peu partout ! Dans mon ancienne agence je triais tous les dessins de l’équipe créative pour être sûre de conserver les originaux, j’avais encadré les plus beaux dans les locaux, je demandais aux graphistes de me les dédicacer ! Une vraie fan !

 

J’imagine que ton processus de conception comporte plusieurs étapes. Peux-tu nous les expliquer ? 

Au départ, c’est assez simple, je dessine au crayon de papier sur support papier cartonné puis je repasse les traits au feutre micron. Cela vaut principalement pour les œuvres pelotes d’humeur 🙂 

Certains dessins sont ensuite retravaillés sur illustrator mais c’est de plus en plus rare, j’adore conserver aujourd’hui l’imperfection d’un trait unique fait sur l’instant !

Ensuite en transversal je viens définir les parties à broder et le sens de la broderie, cela m’aide pour percer les trous au bon endroit 🙂 Comme je travaille avec de la laine épaisse sur un support fragile je viens faire mes trous aux clous et au marteau ! Je pense qu’il existe une technique plus efficace, mais je ne l’ai pas encore trouvée !! J’ai choisi ce principe de perçage pour avoir des trous francs et nets et ainsi broder en toute faciliter sans avoir peur de déchirer le papier 🙂

Enfin une fois l’œuvre brodée je viens l’accessoirisée de fleurs séchées que je glisse dans les vases ou que je colle à la colle à bois comme sur les « abc poétique » 🙂 Je souhaite que mes œuvres soient pérennes au maximum donc j’utilise une colle puissante pour ne pas perdre les fleurs ni dans le transport ni avec le temps 🙂

 

Tableau Brodés, Mymy Crapule

 

 

D’où travailles-tu ? As-tu la chance d’avoir ton propre espace de travail ?

Je travaille depuis la banlieue parisienne dans un petit espace qu’un ami me prête, c’est la belle vie ! J’ai besoin d’assez peu de stockage donc cela me convient tout à fait !

 

Quels domaines de la gestion de ton entreprise, trouves-tu les plus difficiles ? Quel est le plus grand défi que tu as dû surmonter depuis le démarrage de ton entreprise ?

Je dirai sans hésitation l’administratif ! La gestion des statuts, déclaration des revenus etc ce n’est vraiment pas mon dada, j’ai l’impression de perdre un temps fou !

Je crois que mon plus grand défi a été ma participation au salon créateur de @bandedecréateurs, c’était la première fois que je vendais mes œuvres en direct et j’étais terriblement stressée. Il fallait essayer d’anticiper le nombre d’œuvres à créer et à emmener, l’agencement stand, comment les emballer etc un vrai challenge ! Heureusement les filles des stands à côté étaient top, l’équipe qui organisait l’évènement incroyable et les clients nombreux ! De quoi me booster encore plus dans cette aventure !

 
Salon Bande de créateurs Paris
 
 

Quels sont tes héros créatifs ? Les créateurs/créatrices dont tu admires le travail ?

C’est une très bonne question qui méritait réflexion ! Car je pense que mes inspirations dépendent pas mal des catégories que je travaillent 🙂 Sur les illustrations au global j’ai toujours adoré les traits de Amandine Comte, d’Agathe Sorlet, de Miraalou et de l’artiste tatoueuse Gladdys to meet you. Pour ce qui est des vases je suis un grand nombre d’artistes céramistes comme robynn storgaard, l am ceramica venezia, Rio ceramics ou encore Anna Westerlund que j’adore ! J’aime tout autant les courbes travaillées, l’originalité des formes que les tons choisis.

 

Mymy Crapule, entreprise artisanale

 

Je suis toujours intéressée de savoir ce que les personnes écoutent pendant qu’elles conçoivent leurs créations. Ecoutes-tu de la musique, des podcasts, des films… ?

J’adore écouter des podcasts, je suis fan absolue du podcast de Marie Robert « philosophy is sexy » mais il m’arrive aussi d’écouter des playlists Spotify comme « coffee time » ou « van life », j’ai tendance à me diriger vers des musiques dont je ne connais pas les paroles pour essayer de me concentrer un maximum ! 

 

Enfin, as-tu des objectifs ou des intentions particulières pour cette année ?

Je pense que 2021 sera l’année de l’expansion 🙂 je compte vendre de plus en plus aux boutiques, je jubile quand je prépare des colis de 20/30/40 cadres, je me dis que mymycrapule s’installe dans plein de villes en France et c’est un vrai accomplissement pour moi 🙂

 

Vous pouvez retrouver Mylène sur instagram et sur etsy 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *