fbpx

Portrait Créatrice : Apolline de L’Apollinarium

Je poursuis la nouvelle série d’articles sur le blog : les interviews de créatrices-créateurs français ( du groupe fb privé « les petites entreprises créatives » ) .

Afin de mettre l’accent sur le savoir-faire artisanal français et vous faire découvrir de nouvelles personnes talentueuses, vous donnant l’occasion de découvrir leur travail et leur boutique. Et qui sait, peut-être que cela vous donnera aussi l’envie de vous lancer dans une entreprise créative.

Pour cette seconde interview, je vous présente la créatrice plasticienne Apolline de la boutique l’Appolinarium, bonne lecture !

Peux-tu te présenter ainsi que ta marque ?

Je suis Apolline, créatrice plasticienne de L’Apollinarium. Je fais des collages à partir d’illustrations collectées dans d’anciens livres. Je les reproduis sur de la papeterie comme des carnets artisanaux ou des cartes postales et petits gadgets.

Depuis quand dessines-tu, as-tu suivi un parcours artistique ou es-tu entièrement autodidacte ?

J’ai eu une licence en arts plastiques et un BTS en design d’espace. Les techniques que j’ai d’origami et de collage, je les ai apprises seule en faisant des erreurs mais surtout en apprenant d’elles.

Quand as-tu lancé ta marque ? et pourquoi ?

J’ai commencé à créer vraiment pour vendre pendant ma dernière année de fac. À l’époque, cela s’appelait « les bricoles d’Apolline » c’est devenu « L’Apollinarium » quand j’ai officialisé mon entreprise. J’ai toujours eu besoin de fabriquer, depuis toute petite et c’était évident que je ferais un métier où j’utilise mes idées et mes mains.

Qu’est ce qui te plaît le plus dans ton travail de créatrice ?

Ce que j’aime le plus, c’est fabriquer et d’être autonome dans la gestion de mon temps, de ce que je fais, tout.

Au contraire, qu’est ce qui te plaît le moins ?

Ce que j’aime le moins, c’est l’administratif et d’être seule dans toutes les tâches à réaliser.

A quoi ressemble ton espace de travail, peux-tu nous le décrire ?

C’est un gros bazar organisé. Chaque chose à sa boîte, son tiroir, sa caisse. J’ai deux jolis cartons où j’épingle tout. Infos, images que j’aime, textes, cartes…

Quelles sont les créatrices-créateurs que tu aimes suivre sur instagram pour trouver l’inspiration ?

Je ne m’inspire pas des autres. J’aime avoir l’idée. Bien sûr, mon travail est influencé de tout ce que je vois. J’aime les comptes instagram de la kitsch lorraine, la sardine plastique (qui fait aussi des carnets artisanaux)

Quels sont tes prochains objectifs pour ta petite entreprise ?

Il y a d’abord le blog qui est un gros défi pour moi. Je travail aussi sur une gamme collaborative top secrète (mais j’ai tellement hâte de présenter le résultat )

Peux-tu nous expliquer ton processus créatif, de l’idée à la création finale ?

La première étape c’est le collage. Je découpe plein d’illustrations, puis je compose avec. L’idée vient en faisant la plus part du temps. Parfois l’idée vient à un moment incongru et alors je dois faire tout de suite. Pour les carnets, c’est un peu pareil, je fais des modèles différents et j’y vais à l’instinct. Une fois que je sais où je vais, je fabrique en série.

As-tu des revendeurs, si oui, où peut-on retrouver tes créations ?

Je suis dans deux boutiques qui sont sur Poitiers l’articerie et do what you love – love what you do. J’ai aussi mon travail disponible à l’adorable boutique Chouette ! À Rennes.

Enfin, parmi toutes tes créations, si tu ne devais en choisir qu’une, laquelle serait-ce ? Et pourquoi ?

Je dirais les originaux. C’est ce que quoi je passe le plus de temps mais j’aime les faire, découper le papier, les choisir, ranger les illustrations dans des petites boîtes. Difficile question. Je les choisirai toutes pour différentes raisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.